Vous êtes ici

Projet d’aménagement et de Développement de Yaoundé (PADDY)

Contexte

La Mise en œuvre de certaines actions prioritaires du Schéma Directeur d’Assainissement de Yaoundé s’est faite à travers le Projet d’Assainissement de Yaoundé, qui a permis de réaliser entre autres un canal en béton armé de 3,5 km sur le lit du MFOUNDI, trois dégrilleurs sur les affluents, le curage des collecteurs souterrains du centre-ville, et la sensibilisations des populations des Communes d’arrondissements de Yaoundé 1er, 2ième, 3ième, 4ième et 5ième. Grace à ces interventions, l’enquête sur les effets du PADY réalisée en 2011 par le projet a montré que le taux de prévalence des maladies d’origine hydrique a été réduit de 11,84% pour le paludisme, 2,7% pour la diarrhée, et 3,06% pour la typhoïde. Le nombre d’inondations est passé de 15 à 3 par an. Elles sont toujours fréquentes autour des affluents et dans d’autres bassins versants (MEFOU, SANAGA) qui traversent la Ville.

En raison des dommages liés à ces inondations et aux risques sanitaires récurrents, le Gouvernement camerounais a sollicité le concours de la Banque Africaine de Développement (BAD), qui a son tour a pu mobiliser de l’Agence Française de Développement (AFD) et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) sur le principe du cofinancement de la deuxième phase du projet d’Assainissement de la ville de Yaoundé.

Cette deuxième phase vise prioritairement la poursuite de l’aménagement des canaux sur le MFOUNDI et ses affluents, l’appui aux structures d’intervention et la gestion du Projet.

Objectifs

Le PADY 2 a pour objectif global de contribuer à l’amélioration de façon durable les conditions d’assainissement pluvial, d’hygiène et de santé des populations de Yaoundé. Ce projet vise plus spécifiquement à :

  • améliorer les Moyens de lutte contre les inondations;
  • préserver la Santé des populations vis-à-vis des maladies hydriques;
  • réduire le Chômage grâce à la promotion des travaux HIMO;
  • susciter l’adoption des attitudes positives vis-à-vis de l’hygiène.

Pour atteindre les objectifs sus évoqués, le projet a été structuré en trois (03) composantes.

Composantes

Le PADY2 s’articule autour des trois (03) composantes suivantes :

  • Composante A : Développement des infrastructures d’assainissement;
  • Composante B : Renforcement des activités d’hygiène et de santé;
  • Composante C : Appui institutionnel et Gestion de projet.

Financement

Sources

Montant (CFA)

Pourcentage

Instruments

Fonds Africain de Développement (FAD)

15 886 134 750

20 %

Prêt FAD

Fonds pour l’environnement mondial (FEM)

2 021 527 653

3 %

Don FEM

Agence Française de Développement (AFD)

52 476 560 000

67 %

Prêt AFD

Gouvernement Camerounais

7 759 154 436

10 %

BIP

COÛT TOTAL

78 143 376 659

100 %

 

 

Présentation des travaux de construction des canaux

Les travaux de construction des canaux dans le cadre de l’exécution du PADY2 sont une partie de la composante A (Développement des infrastructures d’assainissement)

Ils sont divisés en trois lots, qui sont :

Lot 1 : TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU CANAL DE DRAINAGE SUR LE MFOUNDI AVAL

 

  • construction d’un canal en béton armé de la SCDP jusqu’à 350 m de deuxième échangeur de l’axe lourd Yaoundé-Douala (largeur 15 – 22 m, hauteur 3 – 3.75 m longueur 4500 ml)
  • renforcement des voies sur berges déjà réalisé par le PADY1 (3000 ml) ;
  • construction des nouvelles voies avec revêtement en enrobé dense un dans la zone industrielle MAZGI (2 X 2 trottoirs de 1,5 m, largeur des chaussées 7 m, longueur 3400 ml) ;
  • construction de voies piétonnes en revêtement bicouche (largeur 3 m, longueur 9000 ml)
  • construction de 06 grands ouvrages hydrauliques (pour permettre le franchissement du canal par les voies de circulation urbaine)

 

Lot 2 : TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU CANAL DU MFOUNDI AMONT ET SES QUATRES (04) AFFLUENTS A YAOUNDE (MFOUNDI AMONT, EWOUE, EKOZOA, ABIERGUE, MINGOA)

 

  • construction d’un canal en béton armé sur la rivière Mfoundi en Amont du Pont de la Gare ferroviaire jusqu’à l’entrée du collecteur souterrain de la Poste centrale (largeur 8 – 10 m, hauteur 3 m longueur 900 ml)
  • construction d’un canal en béton armé sur la rivière Ekozoa de la nouvelle route de Bastos jusqu’à l’entrée du collecteur souterrain du Palais des Sports (largeur3,5 m, hauteur 1,5-1,75 m longueur 1940 ml) ;
  • construction d’un canal en béton armé sur la rivière Ewoué du Marché de Mvog Ada jusqu’à la rivière Mfoundi derrière la Boulangerie Acropole (largeur 3 – 4 m, hauteur 1,75-2,25 m longueur 1760 ml) ;
  • construction d’un canal en béton armé sur la rivière Abiergue du Marché de charbon de Mokolo jusqu’à l’entrée du collecteur souterrain du Boulevard du 20 mai en passant par le Bois Saint Anastasie (largeur 4 m, hauteur 2,25-2,5 m longueur 1440 ml)
  • construction d’un canal en béton armé sur la rivière Mingoa de l’arrière de Fokou Mokolo jusqu’à la Voirie Municipale en passant par le lac Municipal (largeur 1,50 – 5,50 m, hauteur 1,50 m longueur 2490 ml).

 

LOT 3 : TRAVAUX D’AMENAGEMENT PAYSAGERS ET DE CONSTRUCTION DE BATIMENTS SOCIAUX (MAISON DE LA FEMME ET MAISON DES JEUNES) ET ECLAIRAGE PUBLIC

(Consistance des travaux en cours de définition par une autre étude financée par le PADY2)