Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

Projet de restauration et de réhabilitation des formations forestières de l’aire métropolitaine (Grand Yaoundé) et aménagement du futur jardin zoo botanique des monts Messa à Yaoundé

Des dispositions légales ont été prises dans le cadre du classement des forêts au profit des communautés au titre des forêts communautaires et communales.

La loi forestière de 1994, a prescrit aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) « de respecter, dans les villes, un taux de boisement d’au moins égal à 800 m² d’espaces boisés pour 1.000 habitants ».

La restauration  de0s  zones dégradées, inondables et  marécageuses de la  ville de Yaoundé sur environs 40ha se fera par la plantation des  essences suivantes : Eucalyptus spp,Wenge,Andok,Framiré,Ayous,Acacia,Neem,Bibolo,Movingui,Dibetou,Niové,Terminalia caltappa,Bété,Lotofa,Acajou, Azobé Fraké,Tilipier du Gabon et fruitières (Irvingia  gabonensis,Ricindendron heudelotii,Casmangues, Kola edulis Acuminata,Garcinia Cola.

Cette vision verte de l’aménagement urbain cadre également avec les orientations du schéma  stratégique national d’aménagement du territoire qui prévoit le maintien d’un terroir forestier représentatif de l’ensemble des écosystèmes forestiers et de leur rôle. 

La zone du projet se situe dans la région du centre, partie méridionale du Cameroun et dans la bordure Nord-Ouest de la capitale Yaoundé pour les monts Messa et dans un rayon moyen de 50km qui intègre les villes périphériques (Okola, Soa, Nkolafamba, Mbalmayo, Mbankomo, Elig-Mfomo, Obala, Mfou, Dzeng, Lobo).

Please follow and like us:

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
YouTube
Instagram